Affaires Copé/Sarkozy/Buisson : quel impact sur les municipales ?

le
1
Nicolas Sarkozy était en déplacement à Nice lundi.
Nicolas Sarkozy était en déplacement à Nice lundi.

À quelques jours d'intervalle, les affaires des écoutes de Buisson et des surfacturations de Bygmalion et les nouvelles accusations de violation du secret de l'instruction et de trafic d'influence qui pèsent sur Nicolas Sarkozy sortent au plus mauvais moment pour l'UMP, celui que les spécialistes de l'opinion appellent la "cristallisation" des choix. Ces événements devraient, en théorie, profiter aux candidats socialistes à deux semaines des municipales : en plus de donner une mauvaise image de leurs adversaires, ils éclipsent les bourdes, couacs et autres conflits entre les membres d'une majorité de plus en plus intenable et un gouvernement régulièrement mis en cause pour son amateurisme. Par ailleurs, l'UMP, qui cherchait à nationaliser le scrutin en le transformant en sanction contre le gouvernement, est désormais inaudible.À l'UMP, le discours officiel se veut pourtant rassurant. Julien Aubert, député UMP en campagne à Carpentras (Vaucluse), considère par exemple que ces '"affaires parisiennes", n'intéressent pas localement. Quand ça a un impact sur les intentions de vote, "c'est pour dire Tiens, c'est bizarre que ça sorte à trois semaines des municipales et ça énerve les gens", rapporte-t-il. Et si d'autres candidats UMP se montrent plus inquiets, ils considèrent surtout que le climat est négatif pour tout le monde : "Ça peut démobiliser quelques électeurs de droite, mais cela va surtout profiter à l'abstention et au FN", lance un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le mardi 11 mar 2014 à 16:55

    FN +++ UMP + PS ---