Affaire Zeitouni : un suspect piégé par une caméra cachée

le
0
Le fiancé de la jeune Israélienne tuée à Tel Aviv par deux chauffards français a obtenu, grâce à un enregistrement, les aveux de l'un d'eux. Mais ces confessions restent sujettes à caution.

Une émission d'investigation israélienne a apporté lundi de nouveaux éléments dans l'affaire Lee Zeitouni, cette jeune femme renversée en septembre dernier à Tel-Aviv, par deux Français, qui ont ensuite pris la fuite et regagné l'Hexagone. La mort de Lee a causé une profonde émotion en Israël et génère des tensions entre l'Etat hébreu et Paris. Filmé à son insu par une caméra cachée, un des suspects a admis avoir été au volant du 4x4 le matin du drame. «C'est moi qui conduisais. Ça me fait mal mais je ne l'ai pas fait exprès», a expliqué Claude Khayat.

Au moment de cette confession, Claude Khayat ignore que ses propos sont enregistrés. Il raconte sa version de l'accident à une connaissance, Yossi Ayache, qui l'a convaincu de téléphoner à Roï Peled, le fiancé de Lee. Or Yossi Ayache joue en fait les intermédiaires pour Roï Peled et est équipé d'un micro et d'une caméra dissimulés. En confiance, Claude Khayat relate à Yossi Ayache la panique qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant