Affaire Zeitouni : un chauffard pas vraiment effondré

le
0
Les procès-verbaux de la police israélienne, dont Le Figaro a eu connaissance, détaillent le comportement d'Éric Robic et Claude Khayat, dont la voiture a tué Lee Zeitouni le 16 septembre 2011 à Tel-Aviv, en Israël.

«Ils ont parfaitement conscience de la gravité des faits, de leur lâcheté. Ils sont pétris de remords et de regrets», avait affirmé Me François Cotta, lors d'une conférence de presse au sujet de Claude Khayat et d'Éric Robic. L'échange téléphonique entre l'épouse d'Éric Robic - placée sur écoute - et une amie au sujet de ce dernier laisse pourtant une désagréable sensation.

Extraits:

L'épouse: «Je lui ai dit, je sais pas, même par respect pour la petite, fais quelque chose, essaie de montrer que t'es quelqu'un qui essaie de t'arranger parce que t'as fait une erreur.»

L'amie: «T'as raison, mais tu peux pas le blâmer encore une fois.»

L'épouse: «(...) Je lui ai dit, p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant