Affaire Zeitouni: un chauffard inquiétant

le
0
Six fois condamné, Éric Robic fuyait la justice française quand il a renversé une femme à Tel-Aviv. Son contrôle judiciaire pourrait être révoqué.

«Homicide involontaire», «non-assistance à personne en péril», «délit de fuite» et peut-être aussi conduite sans permis? Les charges contre Éric Robic, ce chauffard français de 40 ans mis en examen pour avoir tué la jeune Israélienne Lee Zeitouni, à Tel-Aviv en 2011, pourraient s'alourdir.

Selon Claude Khayat, son passager lors de l'accident, il conduisait sans permis. Une déposition accablante faite le 3 septembre dernier dans le bureau du juge parisien en charge de l'affaire. Alors que le magistrat lui demande pourquoi il a l'habitude de servir de chauffeur à Éric Robic, il répond: «Il n'avait pas de permis de conduire, il m'avait dit que son permis avait été annulé.» Un élément que va vérifier la justice. Me Françoise Cotta, l'avocate d'Éric Robic, soutient quant à elle que son client était en règle.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant