Affaire Trierweiler : ce qu'en pensent les anciennes premières dames...

le
0
Valérie Trierweiler.
Valérie Trierweiler.

Tandis que Valérie Trierweiler reste l'objet de toutes les attentions et supputations, on attendait forcément leurs réactions. De fait, les anciennes premières dames de France se sont toutes exprimées sur l'affaire, au cours de diverses interviews. Solidarité féminine oblige, elles se montrent plutôt compréhensives envers la compagne du président, et ce, malgré leur couleur politique diamétralement opposée puisqu'elles sont toutes de droite. Il faut dire qu'elles connaissent trop bien, chacune à leur manière, les pièges et les tensions accolées à la fonction non définie de première dame de France. Cécilia Attias a rendu très vite son tablier, Carla Sarkozy a supporté sa charge et Bernadette Chirac l'a assumée comme un sacerdoce. Cécilia Attias fut la première à réagir en disant avoir "une pensée" pour l'actuelle première dame de France, victime d'une véritable curée sur Internet. Elle n'a pas souhaité aller plus avant dans le débat, ayant "trop souffert" elle-même de voir ses affaires privées déballées sur la place publique. Ce qui ne l'a pas empêchée de réclamer un véritable statut pour la première dame s'inspirant de celui traditionnellement observé aux États-Unis. Un petit mot pour Valérie Pas d'accord, estime de son côté Bernadette Chirac, aucun statut n'est nécessaire, sinon l'unique devoir de se rendre utile aux Français. Même empathie pour Valérie Trierweiler, à qui elle a envoyé "un petit mot", quand elle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant