Affaire Thévenoud : son épouse Sandra sort du silence

le
0

Après Jérôme Cahuzac et son compte caché en Suisse, la démission forcée en 2014 de Thomas Thévenoud du gouvernement Valls pour « irrégularités fiscales » a provoqué un scandale, entaché une nouvelle fois le quinquennat de François Hollande et nourrit le rejet de la classe politique sur le thème du «tous pourris». Près de deux ans plus tard, alors que le député de Saône-et-Loire publie chez Grasset « une phobie française », son épouse, Sandra, la mère de ses deux filles de neuf ans, a accepté, pour la première fois, de sortir du silence et de nous raconter l’affaire qui a bouleversé leur vie.

En septembre 2014, « l’affaire Thévenoud» éclate. Quel est votre souvenir le plus douloureux de cette période ?

Sandra Thévenoud. Un gouffre s’est ouvert sous nos pieds. Le même jour, Thomas a quitté le gouvernement, été exclu du PS et j’ai accepté de me mettre en congé de mon poste de cheffe de cabinet du président du Sénat. Pendant plusieurs jours, il a été impossible de sortir avec Thomas dans la rue sans qu’il se fasse insulter. Nos deux fillettes n’ont pas pu aller en classe parce que les caméras de télé campaient devant chez nous. L’acharnement médiatique a été d’une violence que je n’aurais jamais imaginée.

Comment cela se passe-t-il alors avec vos deux filles âgées de 8 ans ?

Elles ont vu le père, dont elles sont si fières, pleurer, rester cloîtré à la maison. Pour se protéger, on a éteint la télé, la radio, coupé les portables mais l’ambiance devenait irrespirable alors j’ai décidé de nous sortir de là. Nous avons quitté Paris comme des voleurs à la nuit tombée pour nous réfugier chez des membres de la famille. Pendant 15 jours, Thomas et moi avons fait nous-mêmes la classe à nos jumelles.

Votre mari a-t-il songé au suicide ?

Je pense que cela lui a traversé l’esprit.

Pour expliquer les factures, les loyers, les impôts impayés, il a évoqué sa «phobie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant