Affaire Tapie : une enquête ouverte sur Christine Lagarde

le
0
La Cour de Justice de la République a décidé d'ouvrir une enquête sur la directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, pour «complicité de détournement de biens publics et complicité de faux» dans le règlement de l'affaire Tapie

La Commission des requêtes de la Cour de Justice de la République (CJR) a émis un avis favorable à l'ouverture d'une enquête pour «complicité de faux» et «détournement de biens publics» envers Christine Lagarde, patronne du FMI et ancienne ministre de l'Économie, dans le règlement de l'affaire Tapie-Crédit Lyonnais. Ces chefs d'accusation sont passibles de 10 ans de prison et 150.000 euros d'amende.

Cécile Petit, procureur général près la Cour de cassation par intérim, saisira la commission d'instruction de la CJR, instance chargée de juger les faits reprochés à des ministres dans le cadre de leurs fonctions, «dans les prochains jours». Cette enquête pourrait prendre plusieurs années. L'avocat de Christine Lagarde a prévenu qu'elle ne serait «pas incompatible» avec les fonctions de l'ancienne ministre au FMI.

La commission des requêtes de la CJR avait été saisie en mai par Jean-Louis Nadal, alors procureur général près la Cour de cassation, à la demand

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant