Affaire Tapie : Richard sur la sellette, Rocchi va démissionner

le
12
Affaire Tapie : Richard sur la sellette, Rocchi va démissionner
Affaire Tapie : Richard sur la sellette, Rocchi va démissionner

«La question est posée.» Sans détour, Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée de l'économie numérique, a évoqué le maintien de Stéphane Richard, mis en examen mercredi pour «escroquerie en bande organisée» dans l'affaire Tapie. L'actuel patron d'Orange est soupçonné, quand il était directeur de cabinet de la ministre de l'Economie Christine Lagarde, d'avoir joué un rôle dans l'arbitrage rendu en faveur de Bernard Tapie.

Sur RTL, jeudi matin, Fleur Pellerin a estimé que «la question est de savoir si la décision qui a été prise le fragilise comme dirigeant d'Orange.» L'Etat, qui détient 27% du capital de l'entreprise et donc trois administrateurs sur quinze, mettra le sujet sur la table à l'occasion du conseil d'administration extraordinaire organisé «en début de semaine prochaine». C'est à Stéphane Richard d'en fixer la date en qualité de président du conseil d'administration.

Ce conseil sera l'occasion de dire «si la décision prise par le juge prose problème pour la suite des activités de Stéphane Richard à la tête de Orange». Mais la ministre a souligné que le sort du patron d'Orange n'avait pas encore été décidé: «Nous sommes en train d'en discuter.» Dans la foulée, elle a tenu à modérer ses propos en affirmant que «la continuité du management est souhaitable.»

Un autre patron impliqué va démissionner

Dans cette affaire, le sort d'un autre patron mis en examen est réglé. Jean-François Rocchi va démissionner de son poste de PDG du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), le service géologique de l'Etat. Cette démission devrait avoir lieu rapidement, probablement d'ici à vendredi. Jean-François Rocchi a été mis en examen mercredi pour «escroquerie en bande organisée» et «usage abusif de pouvoirs sociaux». Le haut fonctionnaire est poursuivi en tant qu'ancien président du Consortium de réalisation (CDR), la structure chargée de gérer le passif du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • devcor le jeudi 13 juin 2013 à 18:26

    En droit l'inculpation n'existe plus depuis 1993....Et le nombre de mises en examen qui se terminent par un non lieu est assez fréquent. Mis en examen ne signifie pas coupable au cas où vous ne le sauriez pas .

  • devcor le jeudi 13 juin 2013 à 18:23

    M3425257 : En droit, l'inculp

  • M8637171 le jeudi 13 juin 2013 à 18:18

    Si je comprends bien Tapie c'est fait voler de 2 milliards. On lui a refiler 400 Millions. mais maintenant il va redonner les 400 M millions et demander 2 milliards. tout cela parceque les socialos veulent écarter des concurrents; mais les Français ne sont pas dupes; ils veulent qu'on régle les vrais problèmes.

  • lolin le jeudi 13 juin 2013 à 18:08

    En fait, mlaure, si je vous lis bien, Cahuzac devait être jugé avant même d'être déclaré coupable, condamné, inéligible, enfin tout l'arsenal, et bizarrement pour RICHARD faudrait rien dire, qu'en savez vous, vous de plus que la justice, et si il est coupableil faut qu'il soit condamné même si il est de droite.

  • picokrab le jeudi 13 juin 2013 à 18:07

    @bernm je pense que vous avez bien résumé la situation. il n'y a plus qu'à espérer une justice rapide et indépendante pour conclure l'affaire ... peut être que je rêve

  • M3425257 le jeudi 13 juin 2013 à 15:08

    Comme c'est beau de voir les syndicats et le personnel d'ORANGE défendre un inculpé ...... Mesdames , Messieurs , ARNAQUEZ les petits , ils vous porteront aux nues !

  • M7403983 le jeudi 13 juin 2013 à 14:19

    fred7912 : vous êtes un tribunal à vous tout seul ! Et quel discernement dans vos propos ...

  • M2110926 le jeudi 13 juin 2013 à 10:57

    Quand ce gouvernement va s'occuper sérieusement du chômage ?

  • M3493130 le jeudi 13 juin 2013 à 10:37

    Pendant que l'on s'acharne sur cette "affaire" on ne parle pas des vrais sujets qui ruinent la France. On voudrait écarter à jamais N. Sarkozy et Xtine Lagarde. Ce faisant, on va mettre en difficulté Orange mais cela ne paraît pas déranger le Ministre Montebourg.

  • mlaure13 le jeudi 13 juin 2013 à 10:19

    On ne sait pas et problablement jamais, ce qu'il c'esr réellement passé dans cette affaire...Alors, les "cassandre", qui croient tout savoir, devraient aller se rabiller avec leurs évidences :...