Affaire Tapie : Pierre Mazeaud porte plainte pour «menaces»

le
3
L'ancien président du tribunal arbitral chargé de juger l'affaire Tapie-Crédit lyonnais affirme avoir été «intimidé» par un proche de l'ex-PDG de la banque, Jean Peyrelevade. Lequel nie toute intervention.

C'est l'un des trois juges du tribunal privé qui a octroyé en 2008 403 millions d'euros à Bernard Tapie en règlement du litige de l'homme d'affaires avec le Crédit lyonnais. Comme les deux autres arbitres, Pierre Mazeaud, ancien président du Conseil constitutionnel, a été entendu par les policiers dans le cadre de l'enquête pour «escroquerie en bande organisée». Interrogé le 4 juin, il a chargé Jean Peyrelevade, l'ancien président du Crédit lyonnais: «C'est lui l'escroc qui a voulu faire une entourloupe à M. Tapie et permettre au Crédit lyonnais de s'approprier Adidas», a-t-il notamment déclaré aux enquêteurs. Et de pointer la responsabilité de Jean Peyrelevade dans l'activité de «portage» de la banque, qui consiste à créer des sociétés écrans dans les parad...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le mercredi 31 juil 2013 à 17:33

    Quand trois juges prennent une décision elle est collective. Quand trois arbitres en prennent une elle est le fait d'un seul. C'est les juges qui choisissent. Ces gens là n'aiment pas la concurence. De là a nous les faire payer pendant trois mois à s'amuser! Moi je trouve qu'ils abusent. A Outreau qui a pris la décision?

  • M3493130 le mercredi 31 juil 2013 à 10:35

    Bravo à ce haut personnage de l'Etat qui ose dire la vérité.

  • M8252219 le mercredi 31 juil 2013 à 10:01

    Attention . Il y a des antécédents de suicides inexpliqués, Boulin , Grossouvre .......................