Affaire Tapie : «On essaie de me salir»

le
0
INTERVIEW - La ministre de l'Économie Christine Lagarde estime qu'aucun élément nouveau n'a été apporté à l'affaire Tapie et revient sur la crise de la zone euro

INTERVIEW -Zone euro : Lagarde veut «rassurer les investisseurs»

LE FIGARO. - Le procureur général près la Cour de cassation, Jean-Louis Nadal, a demandé mardi à la Cour de justice de la République d'ouvrir une enquête contre vous pour abus d'autorité dans l'arbitrage du dossier Tapie. Quelle est votre réaction?

Christine LAGARDE. - Il n'y a à ma connaissance aucun élément nouveau apporté au fond du dossier. Ma réaction est donc la même que lorsque j'ai découvert dans la presse la lettre adressée au procureur général près la Cour de cassation: sérénité sur le fond, mais indignation sur le procédé. On essaie de me salir, sans doute pour faire oublier que tout cela, c'est l'héritage des petits arrangements de l'époque Mitterrand, où ceux qui donnent aujourd'hui des leçons de vertu étaient aux commandes. Pour ma part, j'ai toujours agi avec rigueur et transparence, dans un seul sens: celui de l'intérêt général. La commission des requêtes va maintenant e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant