Affaire Tapie : Lagarde entame sa deuxième journée d'audition

le
13
Affaire Tapie : Lagarde entame sa deuxième journée d'audition
Affaire Tapie : Lagarde entame sa deuxième journée d'audition

Christine Lagarde est arrivée vers 8h15 à la Cour de justice de la République à Paris pour une deuxième journée d'audition sur son rôle dans l'arbitrage controversé rendu en faveur de Bernard Tapie dans la vente d'Adidas. Ministre de l'Economie au moment de cet arbitrage en 2008, l'actuelle patronne du Fonds monétaire international (FMI) a été entendue durant douze heures jeudi par les magistrats pour défendre sa décision de recourir à cet arbitrage plutôt que s'en remettre à la justice. Après cette audition, Christine Lagarde pourra être placée sous le statut de témoin assisté ou mise en examen pour «complicité de faux et de détournement de fonds publics».

QUESTION DU JOUR. Souhaitez-vous que Bernard Tapie rembourse ?

« La meilleure solution à l'époque »

Forte du soutien du FMI et du Premier ministre de l'époque, François Fillon, l'ex-ministre de l'Economie a toujours justifié le choix de l'arbitrage par la volonté de mettre fin à une procédure, selon elle longue et coûteuse. Le conseil d'administration du FMI «a été informé de cette affaire, y compris récemment, et continue d'exprimer sa confiance dans les capacités de la directrice générale à assumer efficacement ses fonctions, a assuré un porte-parole. Fin janvier, Christine Lagarde a réaffirmé que ce choix était «la meilleure solution à l'époque».

Le choix d'un arbitrage, décidé dans son principe quand Jean-Louis Borloo était ministre de l'Economie en mai 2007, a été entériné par Christine Lagarde en septembre/octobre 2007 par des instructions écrites données aux représentants de l'Etat dans le conseil d'administration de l'EPFR - l'entité publique contrôlant le Consortium de réalisation (CDR), la structure gérant le passif du Crédit Lyonnais qui a payé l'indemnisation de Bernard Tapie. Interrogée par les députés en 2008, elle avait répété avoir pris elle-même cette décision tout comme celle de ne pas former un recours...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • t_n_t le vendredi 24 mai 2013 à 21:47

    heureuse de se rendre au palais de justice, faudrait la convoquer plus souvent

  • uran le vendredi 24 mai 2013 à 18:07

    Tapie a dépouillé en toute légalité des propriétaires d'entreprises. Ensuite il a été victime d'un vol. C'était des biens moralement mal acquis, mais il n'y avait rien à lui reprocher légalement. Ensuite il s'est fait voler à son tour. Il s'est défendu et a eu gain de cause.

  • Thruth le vendredi 24 mai 2013 à 15:36

    @ jls.busy tu t'offusques que le mot escroc pour tapie n'est pas été censurer...c'est peu être, parce que c'est juste la vérité et que c'est une des mots français qui le qualifie le mieux...

  • Thruth le vendredi 24 mai 2013 à 11:52

    @ jls.busy DONC TU TROUVES NORMAL QUE QUAND INTERVIENT UN DECES DU A UNE DEFAILLANCE AVEREE DU SYSTEME HOSPITALIER PUBLIC FRANCAIS (pour ne citer que le triste exemple de mon oncle dcd) QU'ON NE PROPOSE QUE 15000€ AU TITRE DU PREJUDICE MORAL A MA TANTE !!!!!! ET QUE TAPIE POUR UNE PETIT SEJOUR EN PRISON "VIP" ET SA PRIVATION DE DROIT VAUT 45/50 MILLIONS D'€ !!!!!!!CA ME REVOLTE D'ENTENDRE CA !!!!!!

  • jls.busy le vendredi 24 mai 2013 à 11:43

    de surcroît une procédure de cet ordre qui traine en longueur pendant des décennies entraine des coûts et frais de justice, avocats, fonctionnaires pharaoniques et y mettre un terme en tranchant est d'une logique tout à fait louable, tant pour l'Etat que pour le bénéficiaire. Mais il faut faire payer l'éviction de Strauss Khan et les Juges de Gauche sont là pour y veiller. Juges de Gauches étant presque un pléonasme. l'Arbitraire, toujours l'arbitraire.Liberté Egalité Fraternité qu'ils disaient.

  • jls.busy le vendredi 24 mai 2013 à 11:37

    Réponse a EGOUTTEN, avant d'avancer des propos il faut les vérifier, le préjudice moral existe en droit et est appliqué en France, heureusement. Quant à accuser B.TAPIE d'Escroc je me demande pourquoi la CENSURE DU FORUM ne l'a pas sanctionné. Il faut savoir que l'escroc ici ce n'est pas Tapie mais le Crédit Lyonnais et l'Etat qui ont spoliés B.Tapie. Et que la Prison Plus la privation de droits et de biens est dommageables Vis à vis de ceux qui ont subi les erreurs de la Justice ou de l'Etat.

  • jls.busy le vendredi 24 mai 2013 à 11:26

    Réponse a EGOUTTEN, avant d'avancer des propos il faut les vérifier, le préjudice moral existe en droit et est appliqué en France, heureusement. Quant à accusé B.TAPIE d'Escroc je me demande pourquoi la CENSURE DU FORUM ne l'a pas sanctionné. Il faut savoir que l'escroc ici ce n'est pas Tapie mais le Crédit Lyonnais et l'Etat qui ont spoliés B.Tapie. Et que la Prison Plus la privation de droits et de biens est dommageables Vis à vis de ceux qui ont subi les erreurs de la Justice ou de l'Etat.

  • M1613438 le vendredi 24 mai 2013 à 11:22

    beaucoup d'intervenants sur ce forum raisonnent comme des larves jalouses !!

  • vxboucau le vendredi 24 mai 2013 à 10:34

    et en plus tapie va pas pouvoir rembourser ...entre son yacht et ses demeures , ca coute cher tout ca

  • egoutten le vendredi 24 mai 2013 à 10:31

    403 M€ pour avoir soutenu l'ex président dans un meeting, c'est bien payé. Et elle, elle en a profité puisque ça lui a permis d'être ministre. Il y a donc bien eu enrichissement personnel de la dame.Dans ces 403M€, il y avait 50 M€ pour préjudice moral, notion non reconnue en France ; si on vout ampute une jambe par erreur surla table d'opérations, vous toucherez péniblement 20 000€ pour préjudice moral, mais cet es.croc a touché 50 M€.Ecoeurant.