Affaire Tapie : la deuxième vie de l'arbitre Pierre Estoup

le
0
Pierre Estoup, l'un des trois magistrats du tribunal arbitral de l'affaire Tapie/Adidas a été une figure connue du monde judiciaire avant d'entamer une carrière dans l'arbitrage privé dans les années 90.

Aux plus jeunes membres de l'Union syndicale des magistrats, le nom de Pierre Estoup n'est guère familier. Et, lorsqu'ils se plongent dans un vieil annuaire papier de la magistrature française, c'est pour constater que beaucoup des fonctions occupées par leur ancien collègue «n'existent plus aujourd'hui». Il faut dire que, dans la magistrature, le fait de devenir arbitre privé est passablement mal vu. «C'est vécu comme une sorte de trahison, entouré d'une réputation sulfureuse», note un haut magistrat, lui-même retraité.

Pierre Estoup, 86 ans, placé lundi en garde à vue, fut pourtant une figure connue du monde judiciaire avant d'entamer une carrière dans l'arbitrage privé dans les années 90. Un tournant qui l'a propulsé dans le monde des affaires et des ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant