Affaire Tapie : l'arbitre Estoup se rebiffe

le
3
Pierre Estoup, l'un des trois arbitres, vient de déposer une requête en nullité de sa mise en examen auprès de la cour d'appel de Paris.

Mis en examen du chef d'«escroquerie en bande organisée» au printemps pour l'arbitrage rendu en 2008 dans l'affaire opposant Bernard Tapie au Crédit lyonnais sur la vente d'Adidas, Pierre Estoup se demande toujours ce qu'on lui reproche. Âgé de 86 ans, cet ancien premier président de la cour d'appel de Versailles s'estime entraîné dans un règlement de comptes politique «dont il est l'otage».

Ses avocats ont donc déposé ce mardi, auprès de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris, une requête en nullité de la mise en examen de leur client et de tout le dossier judiciaire qui le concerne. «Lorsque la politique entre dans le prétoire, c'est la justice qui en sort», tempête Me Renaud Bertin, qui défend Estoup avec Mes Edgard Vincensini et Jean-Pierre Gastaud.

À l'appui de cette requête en nullité, Me ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mercredi 16 oct 2013 à 18:11

    le crédit lyonnais avec son ministère de tutelle de l'époque : l'argent des contribuables?????

  • mlaure13 le mercredi 16 oct 2013 à 17:56

    Patience...le retour du boomerang c'est pour bientôt !...Enfant, entends tu la bête de Guillotin qui gronde et tire sur ses chaînes, du fonds de son corridor ...et quand elle sera libérée, plus rien ni personne ne pourra l'arrêter...Copié/collé de 1789 ?...

  • M1903733 le mardi 15 oct 2013 à 20:55

    Le PS des règlements de comptes