Affaire Tapie : Christine Lagarde entend «défendre son honneur»

le
0
Accusée d'«abus d'autorité» par neuf députés socialistes, la ministre de l'Économie prépare sa contre-attaque.

Piquée au vif par les députés socialistes qui l'accusent d'«abus d'autorité» dans le règlement du litige qui a opposé Bernard Tapie au Crédit lyonnais, Christine Lagarde contre-attaque. Dans un entretien au Figaro, la ministre de l'Économie a confié dimanche: «Dès lors qu'il y a des insinuations, des accusations de faux, d'usages de faux et de détournement de fonds public à mon encontre, je considère que cela mérite d'être examiné de très près afin de déterminer des suites judiciaires éventuelles.» Se déclarant «parfaitement sereine», elle affirme: «Mon honneur a été mis en cause et je n'aurai aucun état d'âme à le défendre.»

Selon nos informations, elle a confié à Me Yves Repiquet, ancien bâtonnier du barreau de Paris, le soin de la représenter. Sans tarder, Christine Lagarde l'a rencontré dès dimanche après-midi afin de «faire le point sur le dossier» et donner ensuite un «certain nombre d'instructions» afin de réfléchir à de possible

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant