Affaire Tapie : Christine Lagarde échappe à la mise en examen

le
4
Affaire Tapie : Christine Lagarde échappe à la mise en examen
Affaire Tapie : Christine Lagarde échappe à la mise en examen

Christine Lagarde, l'ex-ministre de l'Economie de Nicolas Sarkozy et actuelle patronne du FMI, est sortie vendredi soir de deux jours d'audition devant la Cour de justice de la République (CJR) sous le statut de témoin assisté, dans le cadre de l'affaire Tapie. Elle échappe ainsi à la mise en examen, un statut qui suppose des «indices graves ou concordants» (lire ci-dessous).

«Je viens d'être entendue par les magistrats, a-t-elle déclaré à sa sortie de la CJR. Mes explications ont permis d'apporter des réponses aux doutes soulevés sur les décisions que j'avais prises à l'époque. Mon statut de témoin assisté n'est pas une surprise pour moi car j'ai toujours agi dans l'intérêt de l'Etat et conformément à la loi.»

Elle rentre à Washington

Christine Lagarde s'apprête à rentrer aux Etats-Unis pour reprendre son travail à la tête du Fonds monétaire international (FMI). «Il est temps de rentrer à Washington pour poursuivre ma mission et rendre compte à mon conseil d'administration». Le FMI l'avait assurée encore ce jeudi de sa confiance mais évoquera donc «dans les prochains jours» la situation de sa directrice générale.

«Elle est focalisée sur sa mission. Elle a promis qu'elle serait là pour cinq ans et elle est déterminée à aller jusqu'au bout de son mandat», avait confié à l'AFP un membre de l'entourage de Christine Lagarde cette semaine, avant la décision des magistrats de la CJR.

VIDEO BFMTV. La déclaration de Christine Lagarde à la fin de l'audience

L'ex-ministre ne ferait plus «forcément» appel à un tribunal arbitral

Christine Lagarde s'est expliquée pendant environ 24 heures jeudi et vendredi sur son rôle dans la décision de s'en remettre à un tribunal arbitral qui a octroyé 403 millions d'euros, intérêts compris, à l'homme d'affaires en juillet 2008. L'enquête visant l'ancienne ministre avait été ouverte en août 2011 pour «complicité de faux et complicité de...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 25 mai 2013 à 02:41

    LES K VONT ÊTRE DÉÇUS §...ca vous va comme ça, la censure ???...et les "Gau//ch//ots"...AUSSI!...et les mals-pensants ausssi...félicie...AUSSI...

  • mlaure13 le samedi 25 mai 2013 à 02:38

    et les "Gau//ch//ots"...AUSSI!...

  • mlaure13 le samedi 25 mai 2013 à 02:37

    et les mals-pensants ausssi...félicie...AUSSI...

  • mlaure13 le samedi 25 mai 2013 à 02:36

    LES K VONT ÊTRE DÉÇUS §...ca vous va comme ça, la censure ???...