Affaire Tapie-Adidas : confrontation mercredi entre Lagarde et Richard

le
0
Affaire Tapie-Adidas : confrontation mercredi entre Lagarde et Richard
Affaire Tapie-Adidas : confrontation mercredi entre Lagarde et Richard

Nouvelle suite dans l'affaire Tapie-Adidas. Une confrontation est prévue mercredi entre la patronne du FMI Christine Lagarde et son ancien directeur de cabinet au ministère de l'Economie Stéphane Richard à la Cour de justice de la République (CJR), qui enquête sur l'arbitrage Tapie, selon des sources proches du dossier.

Placée sous le statut de témoin assisté par la CJR, l'ancienne ministre de l'Economie avait été réentendue fin janvier par la commission d'instruction. Le patron d'Orange Stéphane Richard a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée dans le volet non ministériel de l'affaire de l'arbitrage dont a bénéficié Bernard Tapie.

Une audience est prévue lundi matin au tribunal de commerce, après deux audiences d'examen du dossier à huis clos les 16 décembre et 3 février. A l'issue de cette dernière, la décision avait été mise en délibéré au 17 mars.

La «griffe» de Lagarde en question

La justice tente de déterminer si la sentence rendue en 2008 en faveur de l'homme d'affaires pour mettre fin à son long litige avec le Crédit lyonnais dans la revente d'Adidas est le fruit d'un «simulacre» d'arbitrage qui aurait été organisé avec l'aval du pouvoir de l'époque. Stéphane Richard et Christine Lagarde, qui avait pris la décision de recourir à l'arbitrage puis de ne pas le contester, avaient parfois semblé se rejeter la responsabilité.

En cause notamment : l'utilisation de la «griffe» de Christine Lagarde sur une lettre cruciale dans la prise de décision d'aller à l'arbitrage pour trancher ce litige. La «griffe» est une signature pré-imprimée susceptible d'être utilisée notamment par son directeur de cabinet en son absence. Selon la source proche du dossier, la confrontation devrait notamment porter sur les conditions d'utilisation de cette «griffe» sur une lettre du 23 octobre 2007, déterminante dans la prise de décision de recourir à l'arbitrage. Il s'agit d'une des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant