Affaire Snowden: choc en Amérique du Sud

le
0
Réunis vendredi à Montevideo, les chefs d'Etat du Mercosur, dont certains ont offert l'asile politique au «lanceur d'alerte» américain, devaient émettre une résolution sur l'espionnage.

En prenant vendredi, pour la première fois, la présidence du Mercosur, le Venezuela a déclenché une polémique avec le Paraguay. Sans l'exclusion temporaire d'Asuncion, après la destitution en juin 2012 du président Fernando Lugo, le Venezuela n'aurait pas pu devenir membre permanent du bloc sud-américain. Le climat de division qui aurait dû entacher le sommet de vendredi à Montevideo a toutefois été balayé par le «tremblement de terre Snowden», comme le qualifie la presse brésilienne.

D'abord lointaine - des révélations faites, en Asie, par un espion américain sur des écoutes en Europe - l'affaire Snowden s'est brutalement invitée en Amérique latine quand la France, l'Italie, l'Espagne et le Portugal ont interdit le survol de leur territoire à l'avion du président bolivie...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant