Affaire Saal : le ministère cherche la petite bête

le
0
La ministre de la Culture, Fleur Pellerin.
La ministre de la Culture, Fleur Pellerin.

Punition collective ! Après les affaires Gallet à Radio France et Agnès Saal à l'Ina, tous les dirigeants des établissements culturels sont priés de remplir le questionnaire de l'IGAC (Inspection générale des affaires culturelles) à propos de leurs frais. Fleur Pellerin entend scruter les dépenses des dirigeants, mais le ministère n'y met pas véritablement de grands moyens. Les inspecteurs ne sont que deux à oeuvrer (Jérôme Bouët et Xavier Roy). Il n'est pas non plus question d'éplucher les factures, mais simplement de répondre à un questionnaire dont Le Point a eu copie (voir documents ci-dessous). Sur une base déclarative, va-t-on réellement dénicher de nouveaux scandales ? Il est permis d'en douter...Généralement, le questionnaire est adressé au numéro 1 et au numéro 2 des établissements publics (musées, CNC, France Télévisions...). Ceux-ci ont jusqu'au 20 mai pour retourner le questionnaire rempli "accompagné d'éventuelles remarques ou propositions", précisent les inspecteurs. Un guide des bonnes pratiques sera ensuite publié à partir de la synthèse des réponses reçues.Tartufferie ordinaireIl est ainsi demandé à chacun de déclarer le montant total des frais de représentation pour l'année 2014, et d'indiquer la valeur en pourcentage du budget de fonctionnement total de l'établissement. Les inspecteurs cherchent à savoir si les frais de réception sont passés par des marchés annuels ou pluriannuels.Le même...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant