Affaire Renault : la direction sous pression

le
0
INFO LE FIGARO - La justice dira dans une semaine si deux des trois cadres accusés d'espionnage ont ou non un compte en Suisse.

C'est dans une semaine, selon nos informations, que la Suisse communiquera au parquet de Paris le résultat des commissions rogatoires demandées pour vérifier si deux des trois cadres suspectés d'espionnage et licenciés ont touché de l'argent sur des comptes dans ce pays, comme l'affirme le constructeur. L'existence ou non d'un compte au nom d'un troisième cadre au Lichtenstein sera, elle, annoncée dans trois semaines.

Alors que les cadres clament leur innocence et que Renault n'a jamais apporté la moindre preuve de leur culpabilité, les doutes grandissent sur la solidité des accusations. Matthieu Tenenbaum, ancien directeur adjoint du programme véhicules électriques, n'aurait pas de compte à la Zürcher Kantonalbank, selon des informations transmises oralement par la Suisse au procureur de Paris, d'après des sources proches de l'enquête corroborant les informations du Canard enchaîné. Le parquet attend toutefois un document écrit pour confirmer cette information.

D'o

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant