Affaire Pistorius : un stimulant sexuel en guise de produit dopant

le
0
Affaire Pistorius : un stimulant sexuel en guise de produit dopant
Affaire Pistorius : un stimulant sexuel en guise de produit dopant

Du nouveau toujours dans l'affaire Pistorius. Le produit qui avait été retrouvé au domicile de Pretoria de l'athlète sud-africain, accusé du meurtre de sa compagne Reeva Steenkamp, est du testocompasutium, une coenzyme qui est non seulement un stimulant sexuel mais facilite aussi la récupération musculaire. C'est ce qu'a annoncé mercredi l'une des porte-paroles de Pistorius à l'AFP, en rappelant que ce dernier avait tout à fait le droit de l'utiliser, même s'il peut augmenter sensiblement le niveau de testostérone et faire risquer des contrôles positifs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant