Affaire Pistorius : Le parquet retient un meurtre avec préméditation

le
0
Affaire Pistorius : Le parquet retient un meurtre avec préméditation
Affaire Pistorius : Le parquet retient un meurtre avec préméditation

La demande de liberté sous caution d'Oscar Pistorius semble être remise en cause. Mardi matin, le parquet de Pretoria a retenu la thèse du meurtre avec préméditation à l'encontre de l'athlète handisport sud-africain. « La victime a été touchée trois fois alors qu'elle était aux toilettes. La porte des toilettes a été défoncée depuis l'extérieur. Nous pensons que la porte était fermée à clé », a affirmé le procureur Gerrie Nel dans des propos rapportés par l'AFP. Il a aussi ajouté que cette nuit-là, Pistorius a mis ses prothèses, marché sept mètres et ouvert le feu. Le procureur a refusé la version d'un meurtre accidentel soutenue par les avocats d'Oscar Pistorius. Barry Roux, l'avocat de l'accusé, maintient qu'il « n'y a aucun élément indiquant la moindre préméditation. Il a pensé qu'elle était un intrus. »

Le juge Desmond Nair a considéré que les faits appuyés par le procureur étaient objectifs. Il a donc estimé que ce crime était prémédité. Oscar Pistorius risque la prison à perpétuité. Sa défense va devoir trouver des éléments plus précis pour espérer obtenir une liberté sous caution. D'autres données semblent décrédibiliser la thèse de l'accident. Les enquêteurs auraient ainsi retrouvé une batte ensanglantée au domicile de Pistorius. Des sources proches de l'enquête et des médias sud-africains évoquent également une prise de stéroïdes mélangés à de l'alcool. Dans une déposition sur l'honneur de l'accusé lu par l'avocat Barry Roux, Pistorius assure que le meurtre de Reeva Stenkamp était un accident : « Je n'avais pas l'intention de tuer ma petite amie Reeva Steenkamp. J'ai confiance dans le système judiciaire de l'Afrique du Sud : les faits montrent que je ne l'ai pas assassiné. » L'audience reprendra mercredi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant