Affaire PIP : TÜV ne veut pas indemniser les victimes

le
0
Le certificateur allemand demande ce vendredi à la cour d'appel d'Aix-en-Provence la suspension de la condamnation du tribunal de commerce de Toulon à verser une provision de 3400 euros à près de 1700 victimes. Ce qui représente un total de 5,8 millions d'euros.

Les victimes du scandale sanitaire mondial des prothèses mammaires au gel frelaté PIP risquent de devoir attendre pour être indemnisées. Condamné par le tribunal de commerce de Toulon, le groupe allemand TUV Rheinland, certificateur des prothèses, cherche à gagner du temps. Le tribunal lui a en effet ordonné de verser immédiatement une provision de 3400 euros à chacune des quelques 1700 victimes qui l'avaient attaqué, ce qui représente un total de 5,8 millions, en attendant les expertises demandées. TÜV demande en référé au premier président de la cour d'appel d'Aix-en-Provence ce vendredi de suspendre «l'exécution provisoire», c'est-à-dire l'obligation d'appliquer le jugement en dépit de l'appel inte...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant