Affaire Penelope : François Fillon écrit aux Français pour dire « sa vérité »

le
2
François Fillon, lors d'une conférence de presse à Paris, le 6 février 2017.
François Fillon, lors d'une conférence de presse à Paris, le 6 février 2017.

Dans une lettre publiée par « Ouest-France », le candidat de la droite à la présidentielle se dit « abasourdi » mais affirme sa volonté de se « tenir debout ».

Après son grand oral, « ses excuses » et son opération transparence, lundi, François Fillon a choisi d’écrire aux Français pour mieux relancer sa campagne. Le candidat de la droite à l’élection présidentielle, dans la tourmente des emplois présumés fictifs de son épouse Penelope, livre sa « vérité » dans une lettre publiée mercredi 8 février par le quotidien Ouest-France.

« Au terme d’une campagne médiatique et politique d’une violence inouïe, j’ai choisi de m’adresser directement à vous pour vous dire ma vérité », écrit-il dans ce texte mis en ligne au moment où Le Canard enchaîné publie, dans son édition de mercredi, de nouveaux éléments sur les indemnités de licenciement que Penelope Fillon aurait touchées comme assistante parlementaire. Des révélations que son époux qualifie de « mensonges ».

« Tout est légal » « C’est vrai, pendant quelques jours, la fureur des forces qui se sont déchaînées contre moi m’a laissé abasourdi. Pourtant, j’ai décidé de ne rien céder aux intimidations et aux pressions. J’ai choisi de me tenir debout face aux Français, face à leur jugement », assure-t-il, reprenant la plupart des arguments qu’il avait développés lors de sa conférence de presse lundi.

M. Fillon réaffirme comprendre « le trouble » ressenti par les Français et tient à repréciser que « tout est légal », dans ses activités, celle de son épouse et de ses enfants. « Que ceux qui donnent des leçons de démocratie se plient au même exercice de transparence ! », demande-t-il.

« J’...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 il y a 10 mois

    Pour donner du sens à ces excuses...il aurait dû annoncer qu'il remboursait à minima la moitié de la somme et les charges sociales qui vont avec. L'indemnité de licenciement étant restituable a 100%.S'excuser c'est bien et c'est digne, rembourser c'est mieux et ca met fin à tout

  • Spartaku il y a 10 mois

    je tiens à dire à l'escro-fion que je suis abasourdi par tant de cupidité , tant d'argent public détourné à ses fins plus que scandaleuses , alors qu'il cesse de se servir dans les caisses pour tenter de nous faire admettre l’impensable ... TOUCHE PLUS à notre argent scélérat et prend le tien ... qui est aussi le notre .... ça suffit !!