Affaire Penelope Fillon : perquisition à l'Assemblée nationale

le
1
La police cherche à établir la réalité du travail effectué par Penelope Fillon (à droite), employée comme attachée parlementaire de son mari.
La police cherche à établir la réalité du travail effectué par Penelope Fillon (à droite), employée comme attachée parlementaire de son mari.

Les investigations se poursuivent dans le cadre de l'affaire Penelope Fillon. Une perquisition a eu lieu mardi 31 janvier dans le bureau de François Fillon à l'Assemblée nationale dans le cadre de l'enquête préliminaire diligentée par le Parquet financier pour « détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits », après les révélations du Canard Enchaîné.

La police cherche à établir la réalité du travail effectué par Penelope Fillon, employée comme attachée parlementaire de son mari. Un autre volet de l'enquête porte sur l'emploi de Mme Fillon comme conseillère de La Revue des deux mondes.

La perquisition du bureau de François Fillon, candidat (LR) à la présidentielle, a débuté vers 10 heures. Elle fait suite à celle des locaux parisiens de la publication qui a salarié sa femme entre 2012 et 2013. Plusieurs personnes, parmi lesquelles Marc Ladreit de La Charrière, propriétaire de la Revue, Marc Crépu, son ancien rédacteur-en-chef, mais aussi Christine Kelly, biographe de l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy ont déjà été entendues à Nanterre par les policiers de l'Office central contre la corruption et la lutte contre les infractions financières et fiscales chargés de l'enquête.

Aucune information n'a, à ce stade, filtré sur les résultats de ces investigations.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 11 mois

    Emploi fictif le coiffeur de François Hollande ? 10 000 € mois pendant 5 ans = 600 000€ pour coiffer 1 seule personne n'était ce le président de la république . Cher le client socialiste !!!!