Affaire Pantani : les enquêteurs dénoncent un lynchage médiatique

le
0
Affaire Pantani : les enquêteurs dénoncent un lynchage médiatique
Affaire Pantani : les enquêteurs dénoncent un lynchage médiatique
Les policiers chargés de l'enquête sur la mort du cycliste italien Marco Pantani en 2004 dénoncent les critiques de leur travail qui ont conduit la justice à rouvrir l'enquête.

Les cinq policiers chargés de l'enquête sur la mort de Marco Pantani en 2004 se sont offusqués, par le biais de leur avocat, ces critiques qui accompagnent leur travail depuis dix ans. « Il ne semble plus possible de garder le silence et surtout de continuer à tolérer un lynchage médiatique qui a pris des proportions insupportables », ont écrit les avocats Moreno Maresi et Mattia Lanciani dans un communiqué publié à l'agence Ansa. L'enquête de 2004 avait conclu à une mort de Pantani par arrêt cardiaque à la suite d'une overdose de cocaïne. Mais en septembre, la justice a réouvert le dossier à la demande de la famille Pantani qui plaide la thèse de l'homicide.

Mes Maresi et Lanciani évoquent, eux, des « reconstructions des faits instrumentalisées souvent accompagnées de la diffusion de faits déformés ». « Les enquêteurs ont assuré avec sens de devoir, implication et rapidité les délicates vérifications policières sur la mort de Marco Pantani », poursuivent-ils.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant