Affaire Orange, processus de paix... En Israël, Sarkozy donne de la voix

le , mis à jour à 01:03
13
Affaire Orange, processus de paix... En Israël, Sarkozy donne de la voix
Affaire Orange, processus de paix... En Israël, Sarkozy donne de la voix

En visite d'une journée en Israël et dans les Territoires palestiniens, où il a été reçu par le président israélien Reuven Rivlin et le Premier ministre Benjamin Netanyahu mais aussi par le président palestinien Mahmoud Abbas, Nicolas Sarkozy a fait entendre sa musique, ce lundi. L'ancien chef de l'Etat et président des Républicains a notamment jugé «dangereux» le projet du gouvernement français de passer par une résolution à l'ONU pour tenter de relancer l'effort de paix au Proche-Orient.

Alors que le processus de paix est au point mort depuis un nouvel échec il y a plus d'un an de négociations sous l'égide des Américains, Nicolas Sarkozy a qualifié le projet du gouvernement «d'erreur» car «la paix ici viendra d'abord des Israéliens et des Palestiniens eux-mêmes», assurant qu'il «reste attaché à l'idée de deux Etats nations vivant en paix côte à côte».

«Je verrai quand elle sera présentée», a déclaré l'ex-président à la presse en parlant d'une possible résolution française au Conseil de sécurité de l'ONU. «Mais (cela) me semble toujours curieux lorsqu'on prend des initiatives sans demander le soutien, l'avis des gens qui sont concernés ; ça me paraît dangereux parce que, qui peut imaginer qu'on pourra contraindre Israéliens et Palestiniens à faire la paix sans eux», a-t-il insisté.

Affaire Orange : «Le boycott d'Israël est inadmissible»

Nicolas Sarkozy a également fait entendre la musique du reproche dans le complexe et très politique dossier Orange. « Je ne veux pas rentrer dans la polémique, je sais que Stéphane Richard (le PDG d'Orange, NDLR) viendra ici s'expliquer. Le boycott d'Israël est inadmissible. Je ne dis pas qu'il y avait une volonté de boycott de la part de cette entreprise, mais je dis que ce n'est pas comme ça qu'on fera la paix », a déclaré le président des Républicains qui est l'invité d'honneur de la conférence d'Herzliya, près de Tel Aviv, le forum annuel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le mardi 9 juin 2015 à 11:20

    Quand un conseil d'administration consacre 10% de son temps à ce qui ce passe en Israël alors que ce pays ne représente que 1% de ses avoirs, cela ne vaut plus le coup.

  • M7097610 le mardi 9 juin 2015 à 09:15

    et encore spartaku, c'est sans compter les messages censurés...tous les miens

  • cacciat4 le mardi 9 juin 2015 à 07:22

    c'est vraiment un rigolo

  • Spartaku le mardi 9 juin 2015 à 06:27

    Décidément Sarko , le nombril sur talonnette , a tout faux ... Il essaie d'exister par tous les moyens mais n'y parvient pas et fait bourde sur bourde, pour rester correct .. Je n'aurais jamais cru lire de tels commentaires hostiles sur Boursorama , où les habitués sont plutôt pro Sarko , c'est dire la haine qu'il suscite même à droite !!

  • stepone7 le mardi 9 juin 2015 à 06:21

    il se prend pour le president de la republique francaise ou quoi ?? qu est ce qu on en a à faire qu il aille en israel .. si il pouvait eviter de nous souler en se montrant partout dans les medias ca nous ferait des vacances .. j espere qu il reviendra pas au pouvoir en 2017 sinon je change de pays direct

  • M2049490 le lundi 8 juin 2015 à 22:53

    Sarkozy est décidément incorrigible, une conscience nationale proche du degré zéro (ça me fait penser à son escapade sandwich chez les bush ou il était allé s'excuser de demander pardon pour la position de Chirac -sage et au combien validée par la suite- sur la pantalonnade irakienne). Hollande me désespère souvent mais chaque fois que je revois Sarkozy, je me dis qu'heureusement nous nous en sommes débarrassés et que le pire est derrière nous.

  • M5769532 le lundi 8 juin 2015 à 20:07

    J'espère qu'il ne sera jamais élu à nouveau, vu son bilan quinquennal catastrophique à lui aussi.

  • porcient le lundi 8 juin 2015 à 15:16

    tous les commentaires ont disparus. Je propose qu'il garde NS, il coûte 2,2 millions par an au contribuable mais ça fera surtout une économie et du repos pour les oreilles des citoyens de France.

  • ye1234 le lundi 8 juin 2015 à 14:58

    sarko - -

  • M3669679 le lundi 8 juin 2015 à 14:57

    Ce que Sarko oublie de dire, c'est que Stéphane Richard est son grand copain et que c'est lui qui l'a nommé à la tête d'Orange. Il pourrait êre honnête, pour une fois, ça le rendrait moins antipathique.