Affaire Mouzin : un nouveau numéro vert dix ans après

le
0
Le dossier, hors norme, abrite désormais plus de 40.000 procès-verbaux, certains faisant plus de 200 pages. Éric Mouzin, le père de la portée disparue, souhaite que la piste du tueur en série Michel Founiret soit explorée.

Dix ans après la disparition d'Estelle Mouzin, le 9 janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne), la direction régionale de la police judiciaire de Versailles ne baisse pas la garde. Pour la troisième fois depuis le début de cette affaire qui a bouleversé la France, les enquêteurs relancent un numéro vert (0 800 33 60 98) joignable sept jours sur sept, 24 heures sur 24. La PJ tiendra une conférence de presse lundi après-midi à Versailles, pour faire le point sur les investigations déjà entreprises.

Considérée comme hautement sensible, la procédure a pris des dimensions colossales au fil des années. Une source judiciaire confie au Figaro que «le dossier abrite désormais plus de 40.000 procès-verbaux, certains faisant plus de 200 pages. La...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant