Affaire Merah : les familles des soldats tués en colère

le
0
Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a annulé les rendez-vous prévus avec les familles des parachutistes assassinés à Toulouse et Montauban. Elles sont en colère.

Ils attendaient ce rendez-vous comme un baume sur leur plaie. Parce que la douleur est toujours vive, parce que les décorations posthumes ne sont pas encore venues anoblir la mort absurde de leur fils, parce que l'aide juridictionnelle censée payer leurs frais d'avocat n'est jamais venue. Les familles des soldats tués par Mohamed Merah sont en colère. Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a annulé les rendez-vous prévus les 12 et 24 octobre avec les familles Chennouf, Ibn Ziaten et Legouad, parents des jeunes parachutistes assassinés à Toulouse et Montauban. Ces entretiens devaient permettre de reconsidérer le préjudice moral des familles, tant sur le plan financier que symbolique avec l'attribution de titres et médailles honorifiques.

Il y a quelques mois déjà, l'annulation d'un rendez-vous - 48 heures avant - avec la famille Legouad, spécialement venue de Lyon, avait suscité l'incompréhension. Les parents de Mohamed Legouad avaient alors dénoncé «un manque

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant