Affaire Merah : la bourde de Hollande sur la religion d'une victime

le
7
Affaire Merah : la bourde de Hollande sur la religion d'une victime
Affaire Merah : la bourde de Hollande sur la religion d'une victime

«C'est le fanatisme et non l'islam, qui a guidé le bras assassin de Merah à Toulouse et à Montauban lorsqu'il a abattu Jonathan, Gabriel, Arieh, Myriam, Imad Ibn Ziaten, Mohamed Legouad et Abel Chennouf. Quatre juifs, trois musulmans. Tous Français», avait déclaré François Hollande, mardi, au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). 

Sauf que Albert Chennouf-Meyer, le père d'Abel Chennouf, militaire tué en mars 2012 par Mohamed Merah à Montauban, a protesté samedi dans une lettre ouverte au Président de la république : dans son discours, celui-ci a qualifié son fils de musulman, alors que le jeune homme était catholique. Cet homme en colère s'était déjà fait remarquer lors de la sortie d'un livre consacré à son fils où il expliquait en vouloir «plus à l'Etat qu'à Merah».

Il dénonce le «mépris» du président

«Lors de votre intervention au dîner du Crif (...), vous affirmiez dans votre discours (...) que Merah avait assassiné quatre juifs et trois musulmans», indique Albert Chennouf-Meyer. «Mon épouse Katia, Tony et Sabrina mes enfants et moi-même, nous nous élevons et condamnons fermement votre inculture, votre agression verbale et votre mépris vis-à-vis de notre enfant Abel Samy Arnaud, qui est catholique de son état et non musulman», écrit encore le père d'Abel Chennouf.

«J'ajoute qu'être musulman n'est pas une tare», précise le père du soldat victime de Mohamed Merah, dénonçant «le mépris» manifesté selon lui par le chef de l'Etat «envers les familles de victimes, notamment Abel et Mohamed Legouad». «Je vous saurai gré de ne plus citer le prénom de mon fils, laissez-le dormir en paix», conclut Albert Chennouf-Meyer.

Les familles Chennouf et Legouad avaient déjà dénoncé en novembre les «deux poids deux mesures» dans le traitement réservé, selon elles, par l'Elysée aux familles des victimes du tueur au scooter. Les familles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le lundi 10 mar 2014 à 11:43

    Quand on est onc, on est onc, on ne fait pas un cheval de course avec un ane.Bouffo.n

  • M3366730 le dimanche 9 mar 2014 à 10:54

    Quel incompétent avec tout le staff et les moyen qu'il a il n'est même pas capable d'être exact, encore de l'agitation politique et je comprends la colère des familles de victimes qui son méprisées par ce personnage, il fait comme il a congédié sa concubine ; quel goujat....

  • M1531771 le samedi 8 mar 2014 à 22:01

    Vous l'avez voulu, vous l'avez alors maintenant faut assumer ! Hélas...!

  • fbordach le samedi 8 mar 2014 à 22:00

    Hollande, président par erreur ou plus exactement par défaut démontre, chaque jour son amateurisme et son incompétence. P..., encore trois ans!

  • knbskin le samedi 8 mar 2014 à 20:54

    Toute cela prouve bien que l'"empathie" et l'"écoute" de Pépère ne sont que des grimaces électorales, sans aucun rapport avec une vraie sympathie pour les gens, dont il se fiche en fait comme de sa première chaussette, pourvu qu'ils votent pour lui ... :D

  • dhote le samedi 8 mar 2014 à 20:33

    S'il s'occupait un peu plus de la France et du chomage au lieu de s'écouter parler et faire des bourdes à répétition il se grandirait.

  • nayara10 le samedi 8 mar 2014 à 20:24

    Lui,il a tous les droits alors ,ATTENTION à vous et tout de qui vous entoure...