Affaire LSK : Strauss-Kahn refuse de verser 75 000 euros au fisc luxembourgeois

le
6
Affaire LSK : Strauss-Kahn refuse de verser 75 000 euros au fisc luxembourgeois
Affaire LSK : Strauss-Kahn refuse de verser 75 000 euros au fisc luxembourgeois

Ah non, hein ! Dominique Strauss-Kahn refuse de payer 75 000 euros réclamés par le fisc luxembourgeois depuis la faillite de la société LSK, dans laquelle il était associé à l'homme d'affaires franco-israélien Thierry Leyne. L'ancien patron du FMI « n'exerçait aucune fonction dirigeante » au sein de ce fonds d'investissement promis au plus bel avenir grâce à la notoriété de son célèbre associé, a souligné Me André Lutgen devant le tribunal administratif du Luxembourg ce mercredi.

 

Sans compter que, pour DSK et son conseil, un tribunal administratif n'a pas à traiter « d'un contentieux ayant pour objet la responsabilité civile des représentants » d'une société vis-à-vis du fisc. C'est, selon eux, à la Cour constitutionnelle de trancher le litige.

 

L'ancien favori des primaires socialistes à l'élection présidentielle de 2012 s'était associé en octobre 2013 à Thierry Leyne, fondateur de la société financière Anatevka. Sans doute croyait-il tenir sa revanche et bénéficier de son incroyable carnet d'adresses, après les frasques sexuelles qui l'avaient obligé à quitter la vie politique.

 

Une information judiciaire ouverte pour escroquerie en bande organisée

 

Devenue Leyne Strauss-Kahn et Partners (LSK), l'entreprise devait lancer un fonds d'investissement destiné aux grandes fortunes de la planète et devenir une banque d'affaires susceptible de réunir plus de 1,4 milliard d'euros. Mais elle a fait faillite en novembre 2014, quelques jours après la démission de Dominique Strauss-Kahn de ses fonctions d'administrateur, puis le suicide de Thierry Leyne à Tel Aviv le 23 octobre. Malgré un passif d'une centaine de millions d'euros, le fisc luxembourgeois exige depuis le versement de 74 792,40 euros d'impôts sur les salaires au titre de l'exercice 2014.

 

Dans l'affaire LSK, l'avocat français de DSK, Me Jean Veil, a toujours affirmé que son client ignorait les irrégularités ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cidem il y a 9 mois

    A t-il la double nationalité franco israelienne notre ex-futur président ? Car il peut toujours y fuir comme les Es crocs de la taxe carbone et tant d'autres. Ce pays est complaisant avec les colons et les ES crocs en tout genre.

  • vmcfb il y a 9 mois

    Paye et respecte la Justice: 75 000 euros pour un procès tel que celui-là n'est rien.

  • nono67 il y a 9 mois

    comment peut on investir 1 millions d'euros dans une entreprise qui porte votrre nom , en etre administrateur et dire qu'on est au courant de rien . Ils croient tellement être des " élites " qu'ils sont déconnectés des réalités et prennent les autres pour des gogos .

  • grandmar il y a 9 mois

    On ne peut plus rien faire pour lui. C'est lamentable.

  • jmlhomme il y a 9 mois

    de droite ou de gauche, de toute facon ils ignorent toujours tout. Ce pourrait devenir la nouvelle définition d'un homme politique, en complement de Responsable mais pas coupable.

  • 28351485 il y a 9 mois

    Voila l'homme providence adulé des médiats , de la finance internationale et de classe politique son valet !!! UN PUR PRODUIT DU SIONISME INTERNATIONAL