Affaire Lewinski : 16 ans après, les pensées secrètes d'Hillary Clinton ressurgissent

le
0
Hillary et Bill Clinton en décembre 1998
Hillary et Bill Clinton en décembre 1998

C'était il y a seize ans. Mais cela donne un aperçu de la personnalité d'Hillary Clinton, alors qu'elle fait partie des favoris pour être la candidate démocrate aux élections de 2016. Dimanche, ce sont de vieilles conversations, entre la secrétaire d'Etat, alors première dame, et une de ses plus proches amies, Diane Blair, une professeur de sciences politiques décédée en 2000, qui sont ressorties. Publiques depuis 2010, elles ont été remises sur le devant de la scène par un site conservateur. "Les retranscriptions peignent un portrait complexe d'Hillary Clinton, écrit The Washington Free Beacon, elles révèlent qu'elle est une amie loyale, une mère dévouée et une abominable stratège qui savoure la vengeance contre ses adversaires et se plaint en privé que personne, à la Maison Blanche, ne soit 'assez dur et méchant'".Monica Lewinsky, un "looney toon narcissique"Pour Hillary Clinton, Monica Lewinsky est un "looney toon narcissique", selon une conversation de 1998. "Hillary insiste, peu importe ce que les gens disent, c'était un comportement grossier et inapproprié mais consenti (ce n'était pas une relation de pouvoir) et il ne s'agissait pas de sexe dans le vrai sens du terme", écrit Diane Blair.La première dame estime alors que son mari a commis une erreur en ayant une relation avec Monica Lewinsky, mais qu'il y avait été conduit en parti par ses adversaires politiques, la solitude de la présidence mais aussi par ses échecs en tant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant