Affaire Leonarda: les Dibrani misent sur un retour en France

le
0
Des juges examinent mardi à Besançon le énième recours de l'encombrante famille.

La messe n'est peut-être pas dite dans l'affaire Leonarda. La famille de la jeune Rom expulsée vers le Kosovo, en octobre dernier, a la ferme intention de revenir en France. «Et elle reviendra, vous verrez, quel que soit le moyen employé», spécule un fonctionnaire de la police aux frontières (PAF) qui suit le dossier de très près.

Pour l'heure, les associations qui aident la famille ont simplement le sentiment d'avoir perdu une manche contre Manuel Valls, l'an dernier. Mardi, le tribunal administratif de Besançon doit d'ailleurs de nouveau examiner la situation des Dibrani, qui réclament ni plus ni moins l'obtention d'un titre de séjour «vie privée et familiale». Le Réseau éducation sans frontière (RESF) a même appelé ses sympathisants à assister à l'audience par «soutien».

Resat Dibrani, le père de Leonarda, et sa mère, Gemilja, qui cumulent déjà près de vingt actions...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant