Affaire Leonarda : Josiane Balasko a "honte pour le gouvernement"

le
17
Josiane Balasko s'emporte contre François Hollande après l'affaire Leonarda.
Josiane Balasko s'emporte contre François Hollande après l'affaire Leonarda.

Elle est en colère et le crie sur les ondes : "On perd notre âme!" a lancé Josiane Balasko sur l'antenne de RTL en faisant référence à Leonarda, la jeune fille de 15 ans expulsée récemment de France avec sa famille. "Sincèrement, je trouve ça nul. Ce n'est pas pour ça que nous, on a voté. Ce n'est pas pour ça que moi, j'ai appelé à voter pour ce gouvernement. Quand je pensais au changement, je ne pensais pas à un changement pareil !" s'est emportée l'actrice, interrogée par la radio. "C'est un jeu dangereux, même si on se dit : le FN, faisons un peu comme lui... Je trouve ça nul. Parce que les gens qui votent FN voteront FN, et ce n'est pas parce que M. Valls roule des bras que ça va changer quelque chose ! Il n'est pas président, Manuel Valls ! Si d'un seul coup, on disait, écoutez, on va changer notre politique d'immigration, on va l'adoucir, eh bien Manuel Valls, il suivra les consignes." Issue d'une famille yougoslave - son père était croate - Josiane Balasko s'est toujours montrée sensible au sort des plus faibles, notamment des immigrés, des sans-papiers et des mal-logés, en militant activement dans plusieurs associations. Ouvertement de gauche, elle avait officiellement soutenu François Hollande lors de la campagne de 2012. Mais la déception semble à la mesure des espoirs placés dans le candidat socialiste, qui avait promis le "changement " pour la France. En janvier dernier, sur Europe 1 cette fois, Balasko brandissait un premier...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 18 oct 2013 à 17:53

    4-"Où sont les tâches dévolues à l’État? La Justice, l’Armée, l’Éducation, la Sécurité, la Police, notre place en Europe? EN MIETTE. La France est à l’abandon, en décomposition à travers le monde. Sa recomposition est dans un retour énergique à l’unité et à la cohérence, et de la Nation et de l’État. Si la vérité vous choque, faites en sorte qu'elle devienne acceptable, mais ne bâillonnez pas celui qui en dénonce l'absurdité, l'injustice ou l'horreur… Faites suivre, c'est criant de vérité !

  • mlaure13 le vendredi 18 oct 2013 à 17:52

    3-Nos temps sont graves pour ne pas faire appel à de médiocres facilités politiciennes. Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration n’est pas contrôlée, limitée, et expurgée des éléments négatifs et dangereux. Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas frémir de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux. Il faut restituer à l’état sa place normale pour agir en conséquence. Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit.

  • mlaure13 le vendredi 18 oct 2013 à 17:52

    2-Il faut traiter énergiquement le problème de l’immigration africaine et musulmane. Sinon la France aura deux visages : celui du «cher et vieux pays» et celui du tiers monde africain. Pour voir les choses dégénérer, laissons leurs suivre leur cours. Le campement africain toujours plus grand, plus vaste, plus illégal, grignotera d’abord, puis rongera, avant de faire disparaître tout entier le cher vieux pays, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées.

  • mlaure13 le vendredi 18 oct 2013 à 17:51

    1-M. Poniatowski, écrivait dans son livre-testament qui s’avère d’actualité 21 ans plus tard. "Son âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause de la société à la fois pluri-ethnique et pluri-culturelle que l’on s’acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer. Si cet essai a permis à quelques-uns de mesurer devant quels périls nous nous trouvons placés, il aura déjà atteint son but.

  • M8412500 le vendredi 18 oct 2013 à 12:48

    PREND LA CHEZ TOI ELLE DORMIRA TU POURRAS LA METTRE DANS TON LIT

  • mucius le vendredi 18 oct 2013 à 12:25

    Philosophie de Balasko : gue.uler pour faire payer les autres (les contribuables). Objectif : augmenter sa côte auprès de son public habituel de gros nuls de banlieue en vue d'avoir des subventions pour ses films de m...

  • M4426670 le vendredi 18 oct 2013 à 12:13

    La hauteur du raisonnement est à la hauteur de son auteur: bien bas.

  • michevey le vendredi 18 oct 2013 à 11:57

    @ppetitj : Tous ces artistes comme Balasko, Bedos ou d'autres, qui nous donnent des leçons de morale ! ne s'intéressent qu'aux causes qui font partie des "belles valeurs de gauche"......! comme l'immigration par exemple. Leurs propres congénères ils s'en foutent, alors imaginez pour les retraités.....!

  • ppetitj le vendredi 18 oct 2013 à 11:32

    A-t-elle honte pour les retraités qui ont cotisés 45 ans et ne touchent que 500 à 700€ mensuel pour une vie de travail ? Non eux le problème ils sont français....

  • michevey le vendredi 18 oct 2013 à 10:55

    Et tous ces Médias pou-rris qui sautent sur une simple procédure judiciaire pour en faire une info spectacle et une affaire d'état, c'est lamentable ! La loi existante doit-être respectée, sinon c'est la porte ouverte à tous les sentimentalismes.