Affaire Leonarda: Hollande provoque une tempête

le
1
En proposant à la jeune Kosovare de rentrer en France sans sa famille, le président mécontente tout le monde.

François Hollande avait le choix entre deux mauvaises solutions. Il a réussi à en trouver une troisième, encore pire. Proposer à Leonarda de revenir en France si elle le souhaite pour poursuivre ses études, mais sans sa famille. «Si elle veut poursuivre sa scolarité en France, un accueil lui sera réservé, et à elle seule», a tranché samedi le chef de l'État.

Un improbable entre-deux qui ne satisfait personne: ni la famille Dibrani, ni les lycéens, qui veulent poursuivre leur mobilisation, ni les tenants de la générosité qui réclament le retour de la famille entière, ni les partisans de la fermeté pour qui ce retour relève du «fait du prince», ni les syndicats de police qui contestent tout «manque de discernement», ni l'opposition, qui s'est engouffrée dans la brèche, ni les élus PS qui jugent l'intervention présidentielle calamiteuse. «Un massacr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le lundi 21 oct 2013 à 08:50

    Toute cette histoire est ridicule, en proposant une solution qui n'en n'est pas une et en mettant un temps infini pour assoir son autorité et renforcer celle de son Ministre de l'Intérieur, (A)normal I° nous a une nouvelle fois montré et prouvé son amateurisme et son incompétences patentée...et je vais rajouter...hélas !