Affaire Le Couviour : un étonnant duo

le
0
Qu'ont en commun Josiane Le Couviour, belle-fille de la riche Bretonne assassinée, et Wenceslas Lecerf, ancien militaire et tueur présumé ? 20.000 euros pour voler ou pour tuer?

Josiane Sidaner et Wenceslas Lecerf ont un point commun: la sexagénaire BCBG et le costaud aux cheveux ras ont connu, tous deux, une jeunesse pitoyable. Elle, c'est sa mère qui la détestait. Lui, c'est son père, mécanicien, qui le rossait. Mme Sidaner est accusée d'avoir commandité l'assassinat de sa belle-mère, Anne-Marie Le Couviour, ce qu'elle conteste ; M. Lecerf aurait mis en œuvre son plan diabolique, flanqué d'un complice. Lui aussi parle d'un cambriolage qui a mal tourné.

Au deuxième jour du procès en appel, les assises découvrent le paysage brumeux de ces dossiers où rien n'est net. Ainsi Mme Sidaner est-elle volontiers décrite comme follement généreuse et altruiste, et non cupide et malveillante, tandis que M. Lecerf s'exprime bien mieux que l'acte d'accusation, s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant