Affaire Karachi : un témoin cite le nom d'Edouard Balladur

le
0
L'ex-épouse de Thierry Gaubert, Hélène de Yougoslavie, a identifié pour la première fois l'ex-premier ministre comme bénéficiaire de rétrocommissions versées en marge des contrats d'armement signés avec le Pakistan.

L'étau se resserre autour d'Edouard Balladur dans l'enquête sur le volet financier de l'affaire Karachi. Pour la première fois, l'ancien premier ministre est cité par un témoin comme destinataire de rétrocomissions versées en marge d'un contrat de vente de trois sous-marins au Pakistan, conclu en 1994. Les juges Renaud van Ruymbeke et Roger Le Loire cherchent à savoir si Edouard Balladur a profité de ces versements d'argent pour financer sa campagne présidentielle, en 1995. Une hypothèse que l'ex-hôte de Matignon a toujours fermement niée.

Hélène de Yougoslavie.
Hélène de Yougoslavie.

Hélène de Yougoslavie. Crédits photo : PASCAL LE SEGRETAIN/AFP

Mais un témoignage vient semer le trouble sur ces dénégations. Selon Paris Match , Hélène de Yougoslavie a clairement identifié Edouard Balladur comme bénéficiaire du système, lors d'une audition devant les enquêteurs de la division nationale d'investigations financières et fiscales. Elle base ses allégations sur des propos que lui aurait tenus Thierry

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant