Affaire Karachi : Takieddine passe aux aveux

le
1
Devant les juges, l'intermédiaire franco-libanais, actuellement en détention provisoire, a confirmé avoir donné de l'argent liquide, issu de commissions sur des contrats d'armements , à deux proches de Balladur.

La prison a-t-elle eu raison de ses dénégations? Placé en détention provisoire depuis près d'un mois, après avoir tenté de se procurer un passeport dominicain, Ziad Takieddine est passé aux aveux dans le dossier Karachi. Devant les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire, qui l'entendaient le 20 juin, l'homme d'affaires a admis avoir participé au financement occulte de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995. C'est ce qu'assurent les journalistes du Monde, dont les informations ont été confirmées à l'AFP par une source proche de l'enquête.

C'est la première fois que le Franco-Libanais, mis en examen pour recel d'abus de biens sociaux aggravé en 2011 puis pour blanchiment d'argent l'année suivante, craque devant les juges en char...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jjd47 le mercredi 26 juin 2013 à 16:14

    Mais non, en cherchant bien, on en trouvera un ou deux d'honnêtes.