Affaire Haderer : au Royaume-Uni, rejuger un homme acquitté est possible

le
0

Contrairement à la France, le Royaume-Uni a déjà modifié ses lois pour tenir compte notamment des progrès en matière d'analyses ADN. Affaire Haderer : acquitté, son ADN le met en cause 27 ans après

«On fera tout pour que ça change». L'avocat de plusieurs parties civiles dans l'affaire Haderer, Me Pierre-André Babel, ne veut pas en rester là. Vingt-sept ans après le meurtre de Nelly Haderer près de Nancy, Jacques Maire, définitivement acquitté, est mis en cause par un échantillon d'ADN. Sauf qu'en France, la loi ne prévoit pas que des victimes ou leurs familles puissent introduire un recours en révision quand une personne est définiticement acquitté. Cette procédure n'est ouverte qu'aux personnes qui ont été condamnées.

Une loi que certains, à l'aune des progrès en matières d'analyses ADN notamment, veulent modifier. Le député UMP Georges Fenech a ainsi proposé jeudi la réouverture d'une enquête dans le cas où de nouveaux éléments sont découverts, mê...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant