Affaire Grégory : trente ans d'énigmes

le
0
VIDÉOS - Retour sur les grandes dates de l'affaire Grégory, l'une des plus grandes énigmes criminelles en France. » Affaire Grégory : l'ADN n'a rien révélé

La justice a annoncé mercredi que les nouvelles analyses effectuées sur les vêtements du petit Grégory et les cordelettes l'ayant entravé ne permettent pas de mettre un nom sur les profils ADN relevés. Le énième rebondissement d'une affaire qui dure depuis trois décennies.

16 octobre 1984: le corps de Grégory Villemin, 4 ans, est découvert dans la Vologne (Vosges), pieds et mains liés. Son oncle a reçu quelques heures plus tôt l'appel téléphonique d'un «corbeau» revendiquant l'assassinat. Le 17, les parents, Jean-Marie et Christine Villemin, reçoivent une lettre anonyme: «Ton fils est mort. Je me suis vengé.»

5 novembre 1984. Le cousin du père de l'enfant, Bernard Laroche...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant