Affaire Grégory : le logiciel qui va tenter d'identifier le corbeau

le
0
Baptisé Batvox, cet outil de comparaison des voix va tenter de confondre le corbeau qui se manifesta auprès des parents de la victime avant sa mort en 1984.

La reconnaissance vocale percera-t-elle le mystère de la mort du petit Grégory, retrouvé noyé dans la Vologne le 16 octobre 1984? La justice vient d'autoriser les expertises qui permettront de comparer les voix de nombreux protagonistes de cette affaire avec celle du «corbeau» qui se manifesta auprès des parents de la victime.

Car la famille Villemin avait enregistré sur cassette ces appels malveillants. Et la gendarmerie a récupéré auprès de l'Institut national de l'audiovisuel (INA) les reportages sonores des journalistes qui avaient interviewé des dizaines de témoins à l'époque. Jusqu'alors, l'idée de confronter ces signatures sonores laissait perplexe. Mais l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) dispose depuis quelques années, d'un outil d'analyse informatique très performant conçu en Espagne, la Batvox.

Ce logiciel, utilisé également par la police nationale, traduit la parole en algorithmes. Et là, tout se voit. Les meilleurs

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant