Affaire Grégory : la famille Villemin au c?ur de l'enquête

le , mis à jour le
0
Photo non datée du petit Grégory Villemin, 4 ans, retrouvé noyé le 16 octobre 1984, pieds et poings liés, dans la Vologne.
Photo non datée du petit Grégory Villemin, 4 ans, retrouvé noyé le 16 octobre 1984, pieds et poings liés, dans la Vologne.

C'est l'une des affaires judiciaires les plus médiatisées et les plus mystérieuses de ces trente dernières années. Près de 33 ans après les faits, l'interrogatoire de cinq membres de la famille Villemin, dont trois en garde à vue, a spectaculairement relancé l'affaire Grégory, du nom d'un garçonnet assassiné en 1984, qui demeure l'une des grandes énigmes policières du XXe siècle en France. Le cadavre de Grégory Villemin, 4 ans, avait été retrouvé au soir du 16 octobre 1984, pieds et poings liés, dans les eaux froides de la Vologne, marquant le début d'une affaire qui a bouleversé la France.

Coup de théâtre, mercredi matin : Marcel Jacob, l'oncle maternel de Jean-Marie Villemin (le père de l'enfant) et sa femme Jacqueline ont été interpellés dans le village d'Aumontzey, dans les Vosges, par les gendarmes de la section de recherche de Dijon, selon une source proche du dossier. Une belle-s?ur du père, Ginette Villemin, a quant à elle été arrêtée à Arches, à moins de 30 kilomètres de là, selon la même source. Tous trois ont été transférés à Dijon, où leur garde à vue se poursuivait dans la soirée. Les grands-parents de Grégory, Monique et Albert Villemin, ont pour leur part été entendus en audition libre dans les Vosges. Celle-ci a été levée en début de soirée.

« Pas de géant »

Ces interpellations, « qui visent des personnes très proches du c?ur de l'affaire, ont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant