Affaire Florence Cassez : des enquêteurs mis en cause

le
0
La Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) du Mexique va déposer plainte contre les fonctionnaires qui ont participé à l'arrestation de Florence Cassez.

Les circonstances troubles dans lesquelles a été arrêté la Française, le 9 décembre 2005, refont surface au Mexique. Le médiateur Raul Plascencia, président de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH), un organisme autonome au Mexique, va déposer des plaintes contre les «probables délits» et les «fautes administratives» commises dans le cadre de l'affaire Cassez. Au moins 21 policiers et fonctionnaires sont visés, pour avoir «autorisé, toléré ou participé» au montage vidéo de la fausse arrestation de Cassez. Sans mentionner les personnes ciblées, Raul Plascencia a précisé leurs titres. Parmi eux, des hauts agents de l'Etat. Apparaît notamment Genaro Garcia Luna, à l'époque directeur général de l'Agence fédérale d'investigation (AFI), responsable du montage vidéo mettant en scène l'arresta...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant