Affaire Fiona : Cécile Bourgeon et Berkane Maklouf continuent de se déchirer

le
0
Une confrontation entre Cécile Bourgeon et Berkane Maklouf a eu lieu vendredi.
Une confrontation entre Cécile Bourgeon et Berkane Maklouf a eu lieu vendredi.

Ils sont tous ressortis déçus du palais de justice de Clermont-Ferrand. À l'issue de la confrontation tant attendue entre le beau-père et la mère de la petite Fiona, rien de nouveau n'est venu éclairer les magistrats sur l'affaire. Berkane Maklouf et Cécile Bourgeon, tous deux mis en examen pour "coups mortels aggravés" sur la fillette de 5 ans, ont été entendus pour la première fois ensemble par les juges, pendant plus de cinq heures, au palais de justice de Clermont-Ferrand, ce vendredi.

"Chacun a campé sur ses positions, assure Me Portejoie, avocat de Cécile Bourgeon. Les accusations sont maintenues de part et d'autre. Ma cliente a répété que Berkane Maklouf avait porté des coups à Fiona le mardi et le samedi précédant la mort. Lui assure que Cécile Bourgeon a donné une fessée la veille, tout en excluant que cela puisse être la cause de la mort de l'enfant."

"Cécile Bourgeon est moins certaine, plus évasive"De son côté, l'avocat de Berkane Maklouf, Me Khanifar, relativise la portée des déclarations de la maman de Fiona, qui avait dénoncé son compagnon comme étant l'auteur des coups mortels portés à la fillette. "Cécile Bourgeon est beaucoup moins affirmative. Elle est moins certaine, plus évasive, a-t-il déclaré à l'issue de la confrontation. Mon client affirme toujours que Fiona serait morte par étouffement." Un étouffement provoqué après avoir ingéré des médicaments de substitution à la drogue présents dans...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant