Affaire Falletti : tollé général contre Taubira

le
0

L'ensemble des syndicats de la magistrature et les élus de l'opposition se sont élevés contre la tentative d'éviction du procureur général de Paris pour «sensibilité politique» différente de celle de la ministre.

«Un scandale d'État.» Jean-François Copé, président de l'UMP, n'y est pas allé de mainmorte, mercredi sur France 3, pour dénoncer qui est devenu en moins de 24 heures «l'affaire Falletti». Réagissant à la tentative de mutation du procureur général de Paris pour «sensibilité politique»différente de celle de la ministre de la Justice, le patron de la droite s'est élevé contre «une gauche qui nous a donné tellement de leçons de morale, et qui est en train de mettre en œuvre des pratiques que jamais je n'aurais imaginé qu'on puisse voir en cette période où l'heure est à l'équité, à la transparence, à la rigueur morale». Jean-François Copé a souligné au passage les qualités d'un magistrat connu pour «son intégrité remarquable». Le chef de file des dé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant