Affaire du petit Grégory : bientôt des réponses ?

le
0
Presque trente ans après les faits, dix profils ADN auraient été isolés dans l'affaire sur les cordelettes ayant servi à entraver l'enfant.

C'est l'affaire qui agite la France et ses chroniques judiciaires depuis près de trente ans. L'affaire du petit Grégory, vingt-neuf ans après les faits, n'a toujours pas été résolue. Mais la découverte de plusieurs profils ADN sur les cordelettes retrouvées sur le corps de l'enfant va peut-être permettre de résoudre cette énigme. C'est ce qu'annonce mardi le journal Le Parisien.

Cette nouvelle expertise génétique avait été faite à la demande des parents de Grégory, Christine et Jean-Marie Villemin, qui gardent toujours l'espoir de connaître l'assassin de leur fils. Ordonnée par la chambre d'instruction de Dijon en septembre dernier, l'expertise a été effectuée dans les laboratoires bordelais du Professeur Christian Doutremepuich. Là-bas, les techniques les plus récentes ont été utilisées: extractions chimiques d'ADN...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant