Affaire du Carlton : vers une mise en examen de Dominique Strauss-Kahn

le
0
L'ex-patron du FMI, convoqué par le juge le 28 mars, devrait être mis en cause pour «proxénétisme».

La première manche d'une partie serrée qui se joue entre Domi­nique Strauss-Kahn et les juges dans le dossier du Carlton a pris fin mercredi 22 février au soir. DSK est sorti libre de deux jours de garde à vue. Il est convoqué le 28 mars devant les magistrats en vue de sa mise en examen pour «proxénétisme aggravé» et «recel d'abus de biens sociaux», a indiqué mercredi soir au Figaro une source judiciaire. Le statut de témoin assisté (moins incriminant, il supposait que des «indices graves et concordants» n'aient pas été réunis) n'a donc pas été retenu en l'état par les juges.

Quel est l'objectif de cette procédure en deux temps? Elle permet aux trois magistrats lillois d'étudier les déclarations de DSK avant de l'interroger eux-mêmes. «Comme pour les autres protagonistes, ils font d'abord faire le boulot par les policiers et se donnent tout le temps nécessaire», analysait-on au palais de justice de Lille. Quant à la défense de l'ex-ministre, elle di

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant