Affaire du Carlton : le dessaisissement des juges lillois demandé

le
0
Le procureur juge «que l'impartialité de la justice est susceptible d'être mise en cause» du fait de l'implication présumée d'un avocat de la ville et d'un haut responsable policier du Nord. Avec une vidéo BFMTV

L'affaire du Carlton pourrait changer de mains. A la demande du parquet de Lille, le procureur général de Douai a demandé mardi le dessaisissement des deux juges lillois enquêtant sur cette affaire de proxénétisme liée à l'hôtel, au profit d'une autre juridiction. Confirmant une information RTL, le procureur de la République de Lille, Frédéric Fèvre, a affirmé avoir fait une demande en ce sens au procureur général, lequel «a jugé que l'impartialité et la sérénité de la justice étaient susceptibles d'être mises en cause», en raison de l'implication présumée dans ce dossier d'un avocat lillois et d'un haut responsable policier du Nord.

Dans cette affaire à tiroirs, huit personnes ont déjà été mises en examen. Parmi celles-ci figurent le propriétaire de l'hôtel Carlton ainsi que des responsables de l'établissement, un avocat et le commissaire Jean-Christophe Lagarde, chef de la sûreté départementale du Nord. Ce dernier est soupçonné d'avoir partic

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant