Affaire du Carlton de Lille : un commissaire en garde à vue

le
0
Le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde a été interpellé et placé en garde à vue jeudi par la «police des polices» à Lille.

Après quelques jours de fausse accalmie, un nouveau coup d'accélérateur est donné à l'enquête dans l'affaire du Carlton de Lille. Cette fois, c'est le cercle des policiers qui est visé, à commencer par le chef de la Sûreté départementale, Jean-Christophe Lagarde, mis en cause par plusieurs membres présumés du réseau de proxénétisme mis au jour début octobre. Comme Le Figaro l'annonçait dès mercredi, des gardes à vue sont programmées. Jeudi matin, le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde a été interpellé et placé en garde à vue par l'IGPN, la police des polices à Lille, dans le cadre de l'enquête.

Les soupçons qui pèsent sur lui sont graves. «Il ne s'agit pas du recours à des prostituées dans un cadre privé - ce qui serait toutefois problématique compte tenu des obligations déontologiques des fonctionnaires de police, note une source judiciaire. Les éléments du dossier évoquent l'organisation et la participation active aux faits de prox

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant