Affaire du Carlton : ce que DSK a dit aux juges

le
0
INFO LE FIGARO - Le 26 mars, Dominique Strauss-Kahn était interrogé à Lille pour l'affaire du Carlton. Le Figaro révèle les échanges entre l'ex-patron du FMI et les magistrats qui, à l'issue de cette audition, le mettront en examen pour «proxénétisme aggravé en bande organisée».
o Un système mis en place?

La juge plante d'abord le «décor»: «Au total, une quinzaine de sorties, rencontres, voyages, tant à Paris, Lille, en Belgique, qu'à Washington, ont été organisées à votre intention par Fabrice Paszkowski (chef d'une entreprise de vente de matériel médical), David Roquet (responsable d'une filiale du groupe de BTP Eiffage) à partir de 2008. Les participants étaient systématiquement David Roquet, Jean-Christophe Lagarde (commissaire en charge de la sécurité publique à Lille), Jacques Mellick fils.» Son interlocuteur ne veut pas laisser ouvrir cette brèche: «Il ne m'est jamais apparu qu'elles étaient organisées à mon intention.»

- «Fabrice Paszkowski dit que vous n'étiez pas l'instigateur mais que vous étiez content (...) parce que vous aimez le sexe.»

- «Il a raison de dire que je n'étais pas l'instigateur (...) J'étais content comme je le suis généralement quand des amis m'invitent à faire quelque chose.»

- «Ne p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant