Affaire DSK : les cartes magnétiques du Sofitel parlent

le
0
INFO LE FIGARO - La femme de chambre n'a pas fait le ménage dans une autre suite avant de déclarer l'agression, selon les expertises.

De notre envoyée spéciale à New York

«L'enquête continue»: c'est le message officiel délivré par le procureur Cyrus Vance vendredi, après la levée de l'assignation à résidence de Dominique Strauss-Kahn, et qui reste relayé depuis par ses subordonnés. Pourtant, pendant ce long week-end férié d'Independence Day, malgré les bureaux fermés et les téléphones portables souvent coupés, les spéculations se poursuivent, dans l'attente des prochaines révélations du côté de la défense ou de l'accusation. Au cœur des interrogations, l'opportunité de maintenir un dossier d'accusation qui tremble sérieusement sur ses bases depuis quelques jours.

Plusieurs points restent à éclaircir. Parmi eux, la scène de l'agression au Sofitel décrite par Nafissatou Diallo demeure encore bien mystérieuse. L'idée que la femme de chambre ait pu mentir devant le «grand jury», dans la semaine qui a suivi l'arrestation de DSK, est l'un des principaux éléments ayant sapé sa crédibi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant